OUAGA FILM LAB #5 2020


28 Octobre au 7 Novembre

Delphe KIFOUANI
Producteur

MI SUEÑO, MON RÊVE

Documentaire / Congo Brazzaville / Réalisation: Mirabelle BANDZOUZI

Synopsis

Entre images d’archives et Images du présent, un va-et-vient se met en place dans lequel on voit tour à tour les photos de mes parents, et celles d’autres couples qui se sont rencontrés à Cuba. Au rythme de la musique cubaine, je découvre cette maison dans laquelle j’ai grandi. Figée dans le temps, elle résonne encore malgré le contexte au rythme de Cuba. C’est le portait de mes parents qui attire l’attention. Sur la photo, les deux, debout en piquet, portent des pantalons à pattes d’éléphant. Ma mère explique : « là on est à l’université technologique de la Havane. On venait d’arriver et il fallait trouver sa place. C’est la première fois que je voyageais et je pensais à mes parents et à ma famille, je me souviens comme si c’était hier ».

Note de production

L’Afrique a besoin de voir, de se voir et de faire savoir. A une époque où la représentation des cultures et identités africaines rend davantage compte du point de vue du monde extérieur sur l’Afrique que l’inverse, notre société de production est résolument tournée vers des auteurs qui réfléchissent à ce qui se passe autour d’eux et filment des parcours et démarches différents.
A travers nos productions, nous avons toujours donné la parole aux jeunes réalisateurs africains. C’est pourquoi nous produisons le documentaire « MI SUENO » qui part d’une histoire familiale pour interroger le destin de Cuba et du Congo. Suivant les traces des anciens étudiants congolais à Cuba que sont le père et la mère de la réalisatrice, le film questionne les conditions de vie et d’existence d’étudiants actuels à Cuba. Ce retour sur cette île est aussi un moyen pour la réalisatrice d’interroger les parents sur leur divorce et la possibilité d’une réconciliation. Ce film nous semble important parce que l’autrice parcourt des problématiques que l’on retrouve dans le cinéma des années 2000 : la quête de soi, le sens du partage, la religion, le mariage, les secrets de famille…
Nous avons déjà financé des repérages au cours desquels la réalisatrice a commencé à filmer sa mère. Nous continuons à travailler au montage financier du film tout en cherchant des partenaires.